Elégance

Miraculeuse et sensuelle, elle entra dans la pièce.
De tulle, de transparences, d’ombres et de souhaits vêtue, dévêtue.
Longues jambes de soie, escarpins de satin, caraco de dentelles, gants immenses et fins, elle avait tout fait pour lui plaire.

Interloqué, choqué, il baissa le nez, haussa le ton.

– Tu ne vas pas sortir comme ça ?

Elle le détailla du regard comme on envisage une larve, un insecte, une mouche qui bourdonne dans votre verre de bière.
Si intensément qu’il en eut froid dans les nerfs.

– Mais si Mon Cher, je vais sortir « comme ça », mais sans dessous du coup… et sans vous.

Sur ces mots, elle les enleva, les lui jeta, sortit, claqua la porte.
Définitivement.
Le laissant crétin, une culotte sur le nez, un soutien-gorge sur les pieds.
Brodés.

Photo : Dita Von Teese

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *