Le livre

J’ai pris le livre sur la table du salon, j’ai cherché le bouton de mise en marche, la prise, la batterie, il n’y en avait pas.
Etrange.
Je l’ai ouvert.
Aucune mise à jour n’a retardé le chargement, pas de délai d’attente, le texte était là, écrit, sans rafraichissements d’images intempestifs.
Je n’ai pris aucune lumière bleue dans la rétine, pas besoin de lunettes de protection.
J’ai commencé à lire, un peu inquiet quand même.
J’ai tourné la page.
Les pages suivantes étaient là. Je n’ai même pas vu le processus d’installation du texte tant c’était rapide.
Alors j’ai tourné les autres pages vite… pour voir.
Eh bien, croyez-moi si vous voulez, il n’a pas planté une fois.
Même pas un léger bug, aucune lenteur.
Tout était en place au fur et à mesure, juste comme si c’était naturel.
Alors, j’ai été voir la date de fabrication de la machine…
1973 !
Waoh !
Et il fonctionne toujours !
Et avec cette fluidité !
C’est pas mon ordinateur, déjà quasi obsolète après deux ans d’utilisation, qui en fera autant.
Ils étaient forts les anciens !
Quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *