La femme fardée par Françoise Sagan

Plutôt que d’aller vous incruster entre deux mémères à peau rougeoyante sur une plage inondée de soleil et de crème solaire…
Plutôt que d’aller vous perdre dans des chemins malaisés, sablonneux et de tous côtés au soleil exposés, en compagnie de randonneurs shortisés…
Plutôt que d’aller vous masser dans des temples lointains, des abbayes perchées, des pyramides cuivrées, des grottes soufrées ou des châteaux en Espagne, massés, écrasés, comprimés entre des touristes gras, chauves et puants…
Faites-vous « vraiment » plaisir.
Au fond de votre jardin, à l’ombre de votre plus bel arbre, dans votre chaise-longue la plus voluptueuse, promenez-vous en bateau en compagnie de Françoise Sagan et de sa femme fardée.
Une poignée de gens riches…
Mais pas tous.
Un capitaine atypique et son second non moins hors-normes.
Des caractères différents, marqués, des rapports de force, des moments de grace, des découvertes et des basculements imprévus.
Une balade charmante avec la langue de Françoise Sagan pour vous porter,…
Mais aussi une balade surprenante.
Une tension qui vous emporte, vous fait tourner les pages de ce roman qui ne dure, en tout et pour tout, qu’une semaine.
On le dévore, on adore, on se fait du bien, et on est un peu triste, à la fin, de quitter tous ces gens qu’on a, finalement, bien aimés.
Un chouette livre pour passer un chouette été.
Et si vous voulez le lire sur la plage… Euh…
Après-tout, chacun fait ce qu’il veut avec son livre, ça ne me regarde pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *