Suivez la chatte…

Elle avait des yeux de chatte, derrière des lunettes en amande, des pas de souris, galbés de bas noirs.
J’aimais ses yeux de chatte, que grossissaient ses verres, j’aimais ses pas de souris, que dessinait la ligne de ses bas.
Elle marchait à pas de souris, je la suivais en gros matou pervers et gourmand qui aime les souris à bas noirs.
Mais, parfois, sans savoir pourquoi, je me sentais comme un gros rat gris que suivrait une chatte aux yeux noirs.
Oups !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *