L’hélico

‒ Je veux descendre de cet hélicoptère.

‒ Ça ne va pas la tête ! On est trop haut.

‒ Tu n’as qu’à perdre un peu d’altitude, je sauterai. Je veux descendre de cet hélicoptère, je te dis, la femme de ma vie est juste en dessous, allongée sur un matelas dans cette piscine.

‒ Ah ! Tiens oui. Non je ne te laisserai pas descendre. D’ailleurs on rentre.

‒ Argh ! Mais pourquoi me fais-tu ça, à moi, un ami de seize ans ?

‒ Qu’est-ce que tu crois ? Parce que moi, je connais son adresse et son téléphone, alors dans la vie, il y a des priorités.

‒ Argh ! Sale chien puant !

‒ Oui, mais sachant piloter un hélicoptère et connaissant les contacts des femmes fabuleuses, alors je m’en fous.

‒ Tu mets en pièces, en dix secondes, une amitié de seize ans ?

‒ Même pas. Tu m’as fait des coups bien pires. D’ailleurs que ferais-tu à ma place ?

‒ Euh…

‒ Tu vois. Et, promis, dès que j’aurais été lui faire un coucou, je reviens te payer un verre.

‒ Je ne serai plus là.

‒ Les femmes disent ça, pas les mecs. En fait tu vas m’attendre pour savoir si ça a marché. C’est ça la curiosité des copains.

‒ Non ! Je vais me saouler la gueule et pis c’est tout.

‒ C’est ce que je dis…

‒ Connard !

‒ Crétin. A tout à l’heure…

 

Photo : Line Colibri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *