Laurent Vicomte (1956-2020)

Il dessinait des femmes si belles, si belles…
Il avait un trait si délicat, si fin, si sensuel.
Et puis il s’est échoué un jour d’avoir voulu dessiner trop parfait.
Il s’est échoué d’avoir pensé, d’avoir cru, d’avoir tenté d’atteindre l’inaccessible étoile.
Rien n’est parfait en ce monde.
Son trait s’est bloqué, son cerveau s’est embrumé, sa main s’est crispée.
Il est mort de ne plus pouvoir dessiner… jamais.
Arrêté à la page 18…
Pour l’éternité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *