La grande anthologie de la Science-Fiction : Histoires de mutants

J’avais quinze ans.
Gros lecteur déjà à l’époque.
Et non pas « grand », car je lisais plutôt des bouquins sympas que des ouvrages impérissables. Toujours faire dans la facilité, la paresse comme style de vie telle est ma devise et j’ai su la conserver. Mais oui, j’ai le sens des valeurs parfois !
1974, 1975, cette anthologie de la science fiction est sortie comme une envolée de gâteaux chez le pâtissier du coin. (Plus vieux que vous ne pensiez, ah ! Tiens ! (sourire))
J’ai tout lu, vite, et j’ai été totalement enthousiaste.
Certaines de ces nouvelles sont restées dans mon panthéon personnel comme des références incontournables.
J’en reparlerai peut-être un jour ici…

Et puis…
Des années après, voilà que je tombe sur ce bouquin chez ma bouquiniste préférée (Une femme bien entendu, qu’est ce que vous croyez ?).
Et euh… déception.
Tout cela a bien vieilli.
La science fiction de l’époque croyait à un certain avenir, aujourd’hui il nous fait bien rire. Complètement à côté de la plaque pour la plupart de ces nouvelles, pas très bien écrites pour certaines (ben oui, c’est devenu un peu mon métier entretemps), longues, convenues pour d’autres.
Je ne vous le conseille donc pas. Lisez autre chose.
Il surnage quand même une ou deux perles, ce qui n’est déjà pas si mal.
Et ce clin d’œil à mon autre moi m’a fait bien plaisir.

Pour conclure…
Avoir quinze ans, c’est chouette !
En avoir soixante, c’est chouette !
Les lectures changent, tant mieux.
Et il fait toujours très beau dans mes souvenirs.
Très beau…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *