François Coulaud expose ses femmes

Vernissage de l’exposition collective, où François Coulaud présente quelques uns de ses tableaux, à la galerie Roz in Winter de Barbizon ce samedi 12 juin à partir de 18 heures. Il sera présent alors… comme d’habitude…
cherchez les femmes. (sourire)

Partir…

Je viens de découvrir qu’il n’y aura pas de fête de la musique cette année encore…
Interdiction de jouer dans la rue, dans les cafés ou restaurants, interdiction de jouer pour les amateurs. Seules les salles seront autorisées, en places assises, avec des normes sanitaires et un pass sanitaire au dessus de 1000 personnes. Fermeture de tout à 23 heures et tout le monde rentre chez soi.
Oui, mais ça, ce n’est pas la fête de la musique Monsieur Macron, cela s’appelle des concerts… et encore.
Sous prétexte d’une maladie, sous prétexte d’un virus, ce pays est devenu un pays totalitaire.
Ce soir, j’ai comme une envie de vomir…
Ce soir, j’ai comme une envie de vivre ailleurs…
Mais où ?

Écho des clapiers : François Coulaud en exposition à Barbizon

Du 5 juin au 2 juillet, François Coulaud présente (et vend. Mais oui, il n’a aucune moralité) quatre de ses femmes dans une exposition collective à la galerie « Roz in Winter » dans le village de Barbizon près de Fontainebleau.
Rappelons, pour les incultes (et il y en a !), que Barbizon est le lieu mythique des impressionnistes et que la Galerie « Roz in Winter » en est l’un des fleurons tenue par la fabuleuse Lila Roz en personne.
Carrément !
Alors…
Viendez nombreuses…
Et nombreux aussi. (François n’est pas sectaire)

 

 

L’Écho des Clapiers : Moiselle Jeanne

Profitant des premiers jours de beau temps, les première jet-setteuses viennent de débarquer sur les plages du Berry.
Le photographe-paparazzi de notre mensuel bien connu, « L’Écho des Clapiers », a réussi à prendre un cliché sur le vif de la charmante et tumultueuse Moiselle Jeanne, compagne on le sait de Gaston Lagaffe dans la série BD éponyme.
Le voici en exclusivité pour nos lecteurs…

L’Écho des Clapiers : Clin d’œil et bas de soie

Interview (exclusive) de François Coulaud pour l’Écho des Clapiers :
Après pas mal d’essais ratés, deux trois discussions compliquées avec ma correctrice préférée, suivies de deux trois râleries grogneuses de ma part (Les ours mal léchés sont râleurs, tout le monde le sait)…
avant d’admettre qu’elle avait raison.
Les femmes ont toujours raison.
Je sais… mais c’est comme ça !
J’ai fini par trouver le titre de mon prochain bouquin de textes courts.
Oui, c’est un recueil qui va bientôt paraître (Dans six mois, un an, plus…) où j’ai choisi un panel de textes parmi ceux que je mets en ligne sur mon blog chaque semaine.
Enfin choisis ! Si on veut. Je les ai jetés dans mon escalier et j’ai pris les vingt premiers.
Sachons cultiver notre paresse !
Je vous livre ce titre  :
« Clins d’œil et bas de soie »
(Pour le livre, vous vous le paierez et pis c’est tout !)